MARDI MARKETING

L’ACTUALITÉ SUR L’ANALYSE IN-STORE

En guise de suite (et fin) aux deux posts précédents, nous vous présentons  de nouveaux exemples concrets de bénéfices que les retailers peuvent tirer de l’analyse du comportement du shopper dans l’espace de vente.

1. Mieux comprendre les correspondances entre les catégories de produits pour optimiser l’efficacité des promotions croisées

Les correspondances entre catégories de produits sont un concept ancien en marketing. Parfois appelées « analyse du panier » (Market Basket Analysis) (1),

Lire la suite
rédigé par : Julien Schmitt

Pour faire suite à notre poste précédent, voici de nouveaux exemples concrets de bénéfices que les retailers peuvent tirer des shopper analytics (analyse du comportement du shopper en magasin).

1. Différencier les butineurs des acheteurs afin d’accroître les probabilités d’achat

Deux profiles de shoppers sont souvent différenciés : les butineurs (les shoppers se promenant en magasin, sans intention d’achat spécifique) et ceux des acheteurs (ceux évoluant dans le magasin à la recherche d’un objectif d’achat pré- décidé).

Lire la suite
rédigé par : Julien Schmitt

Les variables atmosphériques (musique, odeurs, couleurs, lumière) influencent fortement le consommateur. Quelle est la recherche en ce domaine et qu’apporte Roxwhale sur ce sujet ?

Pendant des années, la recherche en marketing (et plus généralement en économie et gestion) a considéré les acteurs humains comme des êtres totalement rationnels, n’aspirant qu’à maximiser leur utilité. L’étude du comportement shopper ne fait pas exception à cela et, jusque dans les années 70-80, le comportement en magasin a exclusivement été étudié sous l’angle utilitariste : acheter ce dont on a besoin au meilleur prix.

Lire la suite
rédigé par : Julien Schmitt
Page 1 sur 3